La côte pacifique – de Puerto Escondido à Salina Cruz

Après avoir passé plusieurs jours sur les routes de l’état du Guerrero (le plus dangereux du Mexique en termes de criminalité), nous sommes arrivés au paradis des surfeurs, débutants mais surtout expérimentés, qu’est Puerto Escondido (dans le top 5 mondial des meilleurs spots de surf !).

Grâce au site Workaway, nous avons obtenu une chambre dans une auberge de jeunesse à coté de la plage de Carrizalillo, où tous les jours des dizaines de surfeurs débutants tentent de prendre leur première vague au milieu des tortues aquatiques.

94d42434-0167-4287-853d-62e543dc1eb2

Zicalita, à quelques kilomètres, est plutôt réservée à des surfeurs expérimentés voire professionnels avec des vagues de plusieurs mètres de haut et des courants parfois violents.

Puerto Escondido est une ville truffée de restaurants raffinés et d’endroits pour faire la fête. Les gens et l’atmosphère y sont détendus et beaucoup de touristes des 4 coins du monde viennent admirer les vagues puissantes de Zicaleta. Nous avons rencontrés des Argentins, Vénézuéliens, mais aussi quelques Européens sur notre route.

Non loin de Puerto Escondido, il est possible pour quelques euros de faire une sortie nocturne en bateau et de nager dans la lagune de Manialtepec où chaque brasse, chaque mouvement dans l’eau est entouré par des microalgues luminescentes, qui donnent à la nage une sensation magique. Ce phénomène est appelé la bioluminescence. Par chance, il s’agit de la nouvelle lune lorsque nous nous y rendons, ce qui permet d’être plongés dans une obscurité parfaite afin de pouvoir mieux observer ce spectacle naturel.

6176642688_img_2151-1

Nous poursuivons ensuite notre chemin jusqu’à Mazunte, une petite ville où se situe le centre mexicain de la tortue ainsi qu’une plage magnifique où nous nous arrêtons quelques instants avant de bifurquer vers Zipolite, un endroit pittoresque qui s’avère être également la seule plage nudiste du Mexique. Un bémol tout de même, cette plage est réputée dangereuse la nuit, certains mexicains n’appréciant guère cette pratique.

6176642688_img_2161-1

A playa del amor, nous profitons d’un coucher de soleil somptueux, un mélange de couleurs à la fois rouge et orangée avec des  vagues sublimes qui magnifient l’ensemble. L’hôtel au bord de mer offre une vue splendide sur la plage et nous avons la chance de nous endormir bercés par le bruit des vagues…

6174662496_img_2167

Plus que deux étapes nous séparent de l’état du Chiapas dans lequel nous avons l’objectif de nous rendre. C’est à Hualtucolco – La Crucecita que nous faisons l’escale suivante, une jolie ville où se rendent beaucoup de touristes mexicains et où il y a également la possibilité de faire du surf, un peu plus loin, vers Barra de la Cruz. Nous profitons des derniers instants au bord de plage avant de gagner l’intérieur des terres mexicaines. Cette étape est aussi l’occasion pour nous de découvrir la cuisine argentine où l’on retrouve de la viande de grande qualité (preuve en est, on nous demande quel type de cuisson nous souhaitons !).

6174662496_img_2192

Le lendemain, nous partons pour Salina Cruz, une ville portuaire et la troisième plus grande ville de l’état, qui marque la fin de notre périple le long de la côte du Oaxaca. Nous y trouvons une atmosphère bon enfant, où des personnes âgées nous invitent à se joindre à elles sur la place afin de partager quelques pas de valse mexicaine.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s